top of page

L'eau de pluie serait à présent trop toxique pour être consommée!



Selon les experts, l’eau de pluie contient une telle concentration de substances per- et polyfluoroalkyles (PFAS) qu’elle est désormais impropre à la consommation et ce, à l'échelle mondiale.

L'étude menée par des chercheurs de l’Université de Stockholm et de l’ETH Zurich montre que les niveaux de per- et polyfluoroalky (des produits chimiques utilisés dans l’industrie) seraient largement présents dans l’eau de pluie (et dans la neige) et auraient dépassé les limites fixées par les organismes de veille sanitaire.

Les auteurs de l’étude comparent la menace des PFAS à celle véhiculée par la pollution plastique et expliquent que les effets de ces substances, pour la plupart irréversibles, sont de mieux en mieux connus: cancer, troubles neurologiques, troubles du développement chez les enfants ou encore dérèglement hormonaux...

On recense plusieurs milliers de PFAS, qui sont utilisées depuis les années 1940 dans toute une gamme de produits de consommation : dans les emballages alimentaires, les vêtements hydrofuges, les meubles, les tapis, les revêtements antiadhésifs des poêles et casseroles, les mousses anti-incendie, l’électronique et même dans certains shampooings et cosmétiques.

« Les sommes considérables qu’il faudra débourser pour ramener les PFAS dans l’eau potable à des niveaux sûrs selon les connaissances scientifiques actuelles doivent être payées par l’industrie qui produit et utilise ces produits chimiques toxiques. Il est temps d’agir » souligne le Dr Jane Muncke, directrice générale de la fondation Food Packaging Forum à Zurich, qui n’a pas participé à cette étude.

  | EN VENTE |  

kjuilo.jpg
bottom of page